N'hésitez pas à nous contacter

Covid-19 | Coronavirus

situation en temps réel en Algérie.

Nous avons suspendu notre plateforme de suivi en temps réel suite à l’instruction de la présidence de la république interdisant la diffusion des statistiques liées à l’épidémie de Covid-19 en Algérie, malgré le fait que nous nous basions uniquement sur les données du ministère de la santé algérien ainsi que ceux de l’organisation mondiale de la santé.
Nous vous mettons ci-dessous les sources officielles.
Prenez soin de vous et de vos proches.
L’équipe Pharmaxiom.

Sources : MSP | WHO

0
Nombre total
de cas confirmés
+ 0
Nouveaux
cas
0
Nombre total
de décès
+
Nouveaux
décès
0
Patients
guéris

Combien de temps a-t-il fallu pour que le nombre total de cas confirmés double ?

Dernière MAJ disponible au
22 mars 2020

Algérie

x 2 cas confirmés
en 7 jours

Monde

x 2 cas confirmés
en 7 jours

Combien de temps a-t-il fallu pour que le nombre total de décès double ?

Dernière MAJ disponible au
22 mars 2020

Algérie

x 2 décès
en 4 jours

Monde

x 2 décès
en 7 jours

Répartition géographique
des cas confirmés

Dernière MAJ disponible au
22 mars 2020

Blida
Cas confirmés : 110
Décès : 8

1 of 21

Alger
Cas confirmés : 21
Décès : 1

2 of 21

Oran
Cas confirmés : 12

3 of 21

Skikda
Cas confirmés : 11

4 of 21

Annaba
Cas confirmés : 10
décès : 1

5 of 21

Tizi Ouzou
Cas confirmés : 10
Décès : 1

6 of 21

Bejaia
Cas confirmés : 5
Décès : 1

7 of 21

El Oued
Cas confirmés : 3
Décès : 2

8 of 21

Bordj Bou Arreridj
Cas confirmés : 2

9 of 21

Bouira
Cas confirmés : 2

10 of 21

Boumerdes
Cas confirmés : 2

11 of 21

Guelma
Cas confirmés : 2

12 of 21

Mascara
Cas confirmés : 2

13 of 21

Medea
Cas confirmés : 2
Décès : 1

14 of 21

Adrar
Cas confirmés : 1

15 of 21

Constantine
Cas confirmés : 1
Décès : 1

16 of 21

Khenchela
Cas confirmés : 1
Décès ; 1

17 of 21

Ouargla
Cas confirmés : 1

18 of 21

Setif
Cas confirmés : 1

19 of 21

Souk-Ahras
Cas confirmés : 1

20 of 21

Tissemsilt
Cas confirmés : 1

21 of 21

Évolution des cas confirmés
et des décès dans le temps

Données épidémiologiques
relatives aux décès

questions / réponses.

Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l’homme et chez l’animal. On sait que, chez l’être humain, plusieurs coronavirus peuvent entraîner des infections respiratoires dont les manifestations vont du simple rhume à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le dernier coronavirus qui a été découvert est responsable de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

La COVID-19 est la maladie infectieuse causée par le dernier coronavirus qui a été découvert. Ce nouveau virus et cette maladie étaient inconnus avant l’apparition de la flambée à Wuhan (Chine) en décembre 2019.

Les symptômes les plus courants de la COVID-19 sont la fièvre, la fatigue et une toux sèche. Certains patients présentent des douleurs, une congestion nasale, un écoulement nasal, des maux de gorge ou une diarrhée. Ces symptômes sont généralement bénins et apparaissent de manière progressive. Certaines personnes, bien qu’infectées, ne présentent aucun symptôme et se sentent bien. La plupart (environ 80 %) des personnes guérissent sans avoir besoin de traitement particulier. Environ une personne sur six contractant la maladie présente des symptômes plus graves, notamment une dyspnée. Les personnes âgées et celles qui ont d’autres problèmes de santé (hypertension artérielle, problèmes cardiaques ou diabète) ont plus de risques de présenter des symptômes graves. Toute personne qui a de la fièvre, qui tousse et qui a des difficultés à respirer doit consulter un médecin.

La COVID-19 est transmise par des personnes porteuses du virus. La maladie peut se transmettre d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue. Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question. On peut alors contracter la COVID-19 si on touche ces objets ou ces surfaces et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche. Il est également possible de contracter la COVID-19 en inhalant des gouttelettes d’une personne malade qui vient de tousser ou d’éternuer. C’est pourquoi il est important de se tenir à plus d’un mètre d’une personne malade.

L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur la manière dont la COVID-19 se propage et elle continuera à communiquer les résultats actualisés.

Les études menées à ce jour semblent indiquer que le virus responsable de la COVID-19 est principalement transmissible par contact avec des gouttelettes respiratoires, plutôt que par voie aérienne. Voir la réponse à la question précédente, « Comment le COVID-19 se propage-t-elle ? ».

La maladie se propage principalement par les gouttelettes respiratoires expulsées par les personnes qui toussent. Le risque de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui ne présente aucun symptôme est très faible. Cependant, beaucoup de personnes atteintes ne présentent que des symptômes discrets. C’est particulièrement vrai aux premiers stades de la maladie. Il est donc possible de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui n’a, par exemple, qu’une toux légère mais qui ne se sent pas malade. L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur le délai de transmission de la COVID-19 et elle continuera à communiquer des résultats actualisés.

Le risque de contracter la COVID-19 par contact avec les matières fécales d’une personne infectée paraît faible. Les premières investigations semblent indiquer que le virus peut être présent dans les matières fécales dans certains cas, mais la flambée ne se propage pas principalement par cette voie. L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur la manière dont la COVID-19 se propage et elle continuera à communiquer les nouveaux résultats. Cependant, comme le risque existe, c’est une raison supplémentaire de se laver les mains régulièrement, après être allé aux toilettes et avant de manger.

Il ne faut porter un masque que si on présente des symptômes de la COVID-19 (en particulier, la toux) ou si on s’occupe de quelqu’un susceptible d’être atteint de la maladie. Les masques jetables sont à usage unique. Si vous portez un masque alors que vous n’êtes pas malade ou que vous ne vous occupez pas de quelqu’un qui est malade, c’est du gaspillage. Comme il y a une pénurie mondiale de masques, l’OMS conseille de les utiliser avec parcimonie.
L’OMS recommande de faire un usage rationnel des masques médicaux afin d’éviter le gaspillage de ressources précieuses et l’utilisation abusive (voir Conseils relatifs au port du masque).

La meilleure façon de se protéger et de protéger les autres contre la COVID-19 est de se laver fréquemment les mains, de se couvrir la bouche avec le pli du coude ou avec un mouchoir et de se tenir à une distance d’au moins un mètre de toute personne qui tousse ou qui éternue. Pour plus d’informations, consulter les mesures de protection de base contre le nouveau coronavirus.

comment puis-je me protéger et éviter que la maladie ne se propage ?

Mesures de protection pour tous

Tenez-vous au courant des dernières informations sur la flambée de COVID-19, disponibles sur le site Web de l’OMS et auprès des autorités de santé publique nationales et locales. Des cas de COVID-19 se sont produits dans de nombreux pays et plusieurs pays ont été touchés par des flambées. En Chine et dans certains autres pays, les autorités sont parvenues à ralentir ou à enrayer la progression de la flambée. Toutefois, l’évolution de la situation est imprévisible et vous devez donc vous tenir régulièrement informé.

Vous pouvez réduire le risque d’être infecté ou de propager la COVID-19 en prenant quelques précautions simples :

  • Se laver fréquemment et soigneusement les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.
  • Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes qui toussent ou qui éternuent.
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.
  • Veillez à respecter les règles d’hygiène respiratoire et à ce que les personnes autour de vous en fassent autant. En cas de toux ou d’éternuement, il faut se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude, ou avec un mouchoir et jeter le mouchoir immédiatement après.
  • Si vous ne vous sentez pas bien, restez chez vous. En cas de fièvre, de toux et de dyspnée, consultez un médecin après l’avoir appelé. Suivez les instructions des autorités sanitaires locales.
  • Informez-vous constamment pour savoir quelles sont les villes ou les zones où la COVID-19 se propage à grande échelle. Si possible, évitez de voyager, en particulier si vous êtes âgé ou diabétique ou si vous avez une maladie cardiaque ou pulmonaire.
Mesures de protection pour les personnes qui se trouvent ou qui se sont récemment rendues (au cours des 14 derniers jours) dans des régions où la COVID-19 se propage.
  • Suivez les conseils présentés ci-dessus (Mesures de protection pour tous).
  • Si vous commencez à vous sentir mal et même si vous n’avez que des symptômes bénins (céphalées, légère fièvre (à partir de 37,3 °C) et écoulement nasal modéré), restez chez vous jusqu’à la guérison. Si vous avez absolument besoin que quelqu’un vienne vous ravitailler ou si vous devez sortir, par exemple pour acheter à manger, portez un masque pour éviter d’infecter d’autres personnes.
  • En cas de fièvre, de toux et de dyspnée (difficulté à respirer normalement), consultez un médecin sans tarder, car il peut s’agir d’une infection respiratoire ou d’une autre affection grave. Appelez votre médecin et indiquez-lui si vous avez récemment voyagé ou été en contact avec des voyageurs.
Retour haut de page